Blog

Day 13 : Ikebukuro

23 août 2008 at 5:23 / by
Fraise

Après l’échec du pseudo nutella hier nous avons testé ce matin la confiture de fraise du Shop 99. On avait également acheté quelques solutions de repli au cas où mais finalement ce ne fut pas si mal, nous avons donc pu enfin avoir un petit déjeuner « normal » ^_^

Aujourd’hui nous partons à la découverte d’Ikebukuro (池袋) : longtemps assimilé à un quartier très mal famé de Tokyo et considéré comme une simple extension de Shinjuku, Ikebukuro a su ces dix dernières années exploser et prendre une place importante dans la ville. Aujourd’hui ce quartier est principalement actif dans le domaine du commerce et du spectacle.

Ikebukuro
Ikebukuro
Ikebukuro

Il est composé de boutiques chics mais aussi de grands complexes commerciaux : rien que le Tôbu depaato, qui est le plus grand centre commercial du monde, dépasse la raison humaine. Imaginez un building de plus de 21 étages composé de boutiques, de restaurants et d’un musée et accueillant quotidiennement plus de dix milles personnes.

Comme pour le chien Hachikô à Shinjuku, Ikebukuro possède aussi une statuette comme point de rendez-vous, il s’agit d’une chouette dénommée Ikefukurou et qui est située dans la gare principale. C’est donc à cet endroit que nous retrouvons Maxime et Gabriel et que nous nous mettons immédiatement en quête d’un restaurant… Eh oui il est déjà 14h passées. Dans la grande rue principale nous trouvons un resto de la même chaine que celui dans lequel nous avions mangé à Shibuya et qui propose des gyûdon (牛丼), bol de riz au boeuf, à seulement 350 円 soit 2,1 € environ. Nous nous sommes bien régalés et avons repris les forces nécessaires pour grimper les 60 étages de la plus haute des tour du complexe « Sunshine City« . Outre des magasins et hôtels à outrance nous trouvons, dans ce lieu, accueillant anciennement la prison de Sugamo, un musée, un aquarium, un planétarium, un matsuri « Hello Kitty », une statue géante d’un héros sentai

Kitty
Kitty
Kitty
Kitty
Sentai

mais surtout le plus haut observatoire du Japon.

Contrairement à celui de la marie de Tokyo qui est gratuit celui-ci nous coûtera 620 円 mais le spectacle vaut largement cette petite dépense. Après avoir gouté à la montée express de l’ascenseur supersonique nous pouvons donc admirer une vue panoramique de Tôkyô à 240 mètres de hauteur.

Sunshine 60
Ascenseur
Ascenseur

Malgré un ciel très gris nous empêchant de voir les lieux très éloignés (comme le Mont Fuji) les photos se passent de commentaires :

Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama
Panorama

A cet étage avait également lieu une exposition Naruto mais qui au final n’en avait que le nom : il y avait quelques photos, figurines et images télé disséminées deci delà mais cela ne cassait pas 3 pattes à un canard. Heureusement que cette « expo » était gratuite.

Naruto
Naruto
Naruto

Avant de reprendre l’ascenseur express nous nous sommes payés avec Amélie une caricature faite par des dessinateurs présents au 60 ème étage, au final le résultat est quand même moins bon que ce que l’on avait espéré. Une fois redescendu sur la terre ferme nous décidons d’aller jeter un coup d’œil à une autre expo gratuite du moment : la Gundam Expo Tokyo 2008.

Et là pour le coup nous (enfin les 2 fans de Gundam que sont Amélie et surtout Maxime) ne furent pas déçus. Il y avait énormément de choses, dont des maquettes de robots de plusieurs mètres. Le circuit retraçait l’historique de la série depuis ses début en 79. Pour une expo gratuite et où les photos étaient autorisées nous ne pouvions en demander plus.

Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo
Gundam Expo

Maxime a longuement hésité mais n’a finalement rien acheté dans la boutique de fin d’expo. En sortant nous tombons sur quelques boutiques de mangas qui attirent notre attention, nous les visitons donc rapidement avant de revenir sur l’artère principale d’Ikebukuro où Amélie voulait absolument voir la boutique « Hello Kitty« .

Kitty
Kitty
Kitty

La nuit est déjà tombée, Gaby propose donc de tester une nouvelle chaine de fast food, Lotteria, où leur spécialité est une sorte de double cheese avec 2 steaks à l’intérieur. Après ce repas copieux nous regagnons la gare à l’heure où les boutiques laissent place aux Yakuzas et aux « Love Hotels ». L’ambiance du quartier change pour nous donner un aperçu d’une vie nocturne très dévergondée, un peu comme dans tous les autres quartiers de Tôkyô au final.

Ikebukuro
Ikebukuro

Demain nous allons visiter le quartier de Asakusa avec son temple et ses marchés traditionnels.

Tags

 
  • Geoffrey

    Impressionnant la vue de Tokyo, on en voit pas le bout 8) ( la pollution doit peut etre aussi aider un peu )

  • pape86

    Sur la photo 14 en bas, on dirait la Tour de Tokyo en miniature. Qu’est ce que c’est comme tour ?

    La photo 21 c’est un cimetière ?

    Est ce que le faite qu’ils y ais des Yakuzas, cela est t’il dangereux pour des touristes ?(comme à Paris avec les racailles par exemple qui aime bien dépouiller les touristes)
    Etes vous rester flâner très tard la nuit au point de constater des choses flippant ?

  • Azumi

    Sur la photo 14 ce n’est pas la tour de Tokyo (elle est rouge et blanche) mais une tour de communication sur un immeuble 😉
    sur la photo 21 c’est bien un cimetière.

    Concernant les yakuzas non ils ne t’ennuient pas comme les racailles à Paris 🙂 on est deja resté flâné la nuit dans les rues et aucun souci 😉 même pour une fille seule.

  • pape86

    Merci c’est quand même bon à savoir. 🙂