Blog

Day 12 : Baseball au Tokyo Dome

22 août 2008 at 7:14 / by
Nutella

Toutes les bonnes choses ont une fin… Eh oui ce matin notre pot de nutella de 750 g (qui a failli nous coûter des taxes à l’aéroport) est officiellement vide ce matin. Nous avons donc été contraints de tester un produit local de substitution…. Grave erreur ce « Chocolate Peanut » n’en avait que le nom et une bouchée plus tard nous décidons d’arrêter le carnage immédiatement… Conclusion petit déjeuner très très léger ce matin -_-

Mais pas le temps de trainer car aujourd’hui rendez-vous dès 10 heures à la station de Suidobashi (水道橋駅) sur la Chûô-Sôbu Line en plein centre de Tôkyô là où se situe le fameux Tôkyô Dome. A l’image de ce que veut réaliser Jean-Michel Aulas à Lyon, le Tokyo Dome n’est pas qu’un simple stade, c’est une véritable petite ville (d’où l’affichage Tokyo Dome City à l’entrée) où se trouve magasins, restaurants et attractions.

Tokyo Dome
Tokyo Dome
Tokyo Dome
Tokyo Dome
Tokyo Dome
Tokyo Dome

La plus impressionante est une montagne russe, dont la pente ferait frémir n’importe quel fan du Tonerre de Zeus au parc Astérix, qui passe entre les immeubles de cette « ville ».

Montagne Russe
Montagne Russe
Montagne Russe

En bon supporters que nous sommes, notre premier réflexe est de nous diriger vers une des nombreuses boutiques vendant des goodies sur l’équipe locale à savoir les Yomiuri Giants (読売ジャイアンツ). Nous sommes tous ressortis vêtus de orange (LA couleur des Giants) : Je me suis, ainsi que Gaby, laissé tenté par l’écharpe (matière éponge) Hello Kitty de l’équipe, Maxime, lui, est resté plus sobre en prenant un bracelet blanc floqué « Giants ».

Echarpe
Echarpe

Nous nous rendons immédiatement après dans le très connu Jump Shop qui vends de très nombreux goodies sur leurs séries phares comme Naruto, One Piece, Reborn, D-Gray.man, Eyeshield 21, etc…

Jump Shop
Jump Shop
Jump Shop

Avant d’aller manger Maxime voulut tester son adresse aux lancers francs. Après plusieurs essais il réussit un perfect (3/3) et choisit alors comme lot une peluche de Rilakuma, l’ours qui se promenait la dernière fois à Akibahara. En bon gentleman il l’offra à Amélie puis posèrent tous les 3 en photo pour la prospérité.

Basket
Basket
Basket
Rilakuma
Rilakuma
Rilakuma

Nous continuons notre tour des différents magasins mais les prix d’ici sont de loin supérieur à ce que l’on peut retrouver dans les quartiers moins huppés de Tôkyô… Et comme nous avions eu un petit déjeuner très light ce matin nous proposons d’aller immédiatement nous remplir l’estomac. Malheureusement comme pour les magasins le prix des restaurants est assez cher mais la faim est trop forte pour s’arrêter à ce genre de considération, nous rentrons donc dans un resto italien et pour la deuxième fois en deux jours nous mangeons avec des couverts occidentaux. Que ça fait du bien de manger un bon steak après tout ce temps ! Aucune miettes dans les assiettes et si nous nous écoutions nous aurions même pu en redemander une autre fournée.

Après un bon repas, rien de tel qu’un peu de sport. Nous nous installons ainsi dans un complexe sportif bien sympathique où nous pouvons tester notre adresse au football, au tennis, au golf, au ping-pong, à la boxe mais aussi et surtout au baseball oit au lancer soit à la batte. Maxime et Aristide ont testé tout d’abord les lancers mais au vu de leurs prouesses on peut dire que c’est une activité très ardue pour les non initiés. Je teste alors la batte où après quelques lancers de réglage j’arrive à renvoyer plusieurs tirs avec succès. Nous revenons alors vers notre sport national et testons le foot où le match contre gaby fut très serré jusqu’au bout (19-18) et a épaté quelques spectateurs japonais… Enfin vu comment ils se débrouillaient c’était pas compliqué de faire mieux, nous comprenons alors pourquoi les japonais sont si mauvais à Winning Eleven (PES). Pour le fun j’ai aussi testé le ping pong et la boxe, encore plus fatiguant que sur Wii Sport :p

Sport
Sport
Sport
Sport
Sport
Sport
Sport
Sport
Sport

Malgré tout le temps passé dans ce complexe sportif il restait plusieurs heures avant le match de la soirée « les Giants de Tôkyô contre les Tigers d’Osaka, un peu le Paris-Marseille d’ici » (15h pour le début de l’échauffement et 18h pour le match) nous retournons alors vers la gare visiter les environs du quartier. En errant au hasard des rues nous tombons nez à nez avec un très joli petit temple intercalé entre les habitations et commerces. Nous retrouvons tous les équipements servant au rituel de prière, à savoir le purificateur, le bac où l’ont jette de l’argent, la cloche, l’encens, etc…

Temple
Temple
Temple

De retour au Tokyo Dome, nous nous dirigeons vers la porte 25 et attendons Gabriel qui était parti à Akiba pendant notre promenade.

Attente
Attente
Attente

Vers 17h15 nous rentrons et découvrons ce stade fermé de l’intérieur.

Dome
Dome
Dome

Premier constat il n’y a déjà plus aucune place debout, toutes étant déjà réservées par des japonais rentrés bien plus tôt que nous, nous faisons donc un petit tour et essayons de squatter quelques places assises libres mais j’en reparlerais en détail plus tard. Deuxième constat : il y a une énorme ambiance, rien de comparable avec ce qu’on peut trouver en France : par exemple alors les Tigers entament un chant (trompette, chant, chorégraphie) les Giants se taisent, écoutent et applaudissent même à la fin… Incroyable et inimaginable en France où l’on aurait eu une petite bronca de sifflements et quelques insultes bien placées. Dans un stade de baseball il y a vraiment tout type de population : cela va du supporter acharné, la famille au grand complet, l’adolescent, l’alcoolique jusqu’au couple de petit vieux. malgré cette apparente différence une chose les rapprochent : l’équipe des Giants pour laquelle ils arborent fièrement les couleurs. C’est bien simple tout le monde ici a un maillot et une écharpe, cela donne de belles images et une vraiment bonne ambiance. Lorsque des points sont marqués tout le monde saute de joie et s’embrassent mutuellement, d’ailleurs un jeune supporter près de nous venait sans nous connaitre nous taper dans la main à chaque fois. Bref grosse satisfaction de ce côté là.

Tribune
Tribune
Tribune
Mascotte
Mascotte

Au niveau du match en lui même, ponctualité japonaise oblige, il a commencé à 18h00 pile. Lorsque l’on est pas fan de Baseball cela peut sembler assez long, le match durera en effet un peu plus de 3 heures et encore il n’y eut pas de prolongations. Le problème avec le baseball c’est qu’il n’y a pas de limite de temps : tant que 3 batteurs de l’équipe adverse ne sont pas éliminés la phase de la manche continue. En général, et surtout dans les matchs serrés comme celui-là, peu de points sont marqués et la plupart des manches se finissent à 0-0. Ce soir les choses ont dès le début bien commencé pour les Giants car après la première manche il y avait déjà 2-0 grâce à un beau homerun. Rien n’a bougé jusqu’à la 7ème manche qui dura très longtemps (environ 45 min) où les Giants ont engrangés pas moins de 5 points grâce au magnifique homerun de Ramirez (gros bourrin avec une bonne frappe mais qui ne sait pas courir). Au final et au bout de 9 manches victoire 7-0 des Giants dans un match avec plusieurs moments chauds où les locaux ont parfaitement assuré.

Lancer
Lancer
Lancer
Match
Match
Match
Match
Résultat
Temps mort

J’y retournerais peut être une autre fois, par contre ce sera cette fois ci pour une place assise…

En effet là se trouve le gros point noir de la soirée. Nous avions des places à 1000 円 (environ 6 euros) qui nous autorisaient à voir le match debout derrières les places assises. Alors certes nous sommes peut être rentrés un peu trop tard dans l’enceinte du stade pour avoir les meilleurs places debout mais la gestion de l’ensemble était vraiment très mal géré. Il y avait en effet de nombreuses places assises près de nous qui n’étaient occupés par personne, en bon français que nous sommes nous nous y asseyons en nous disant que si une personne venait la réclamer nous la céderions sans aucun problème. Jusque là tout va bien, seulement un « policier » chargé de la « sécurité » de notre secteur n’a rien trouvé de mieux à faire que de passer toute la durée du match à venir nous virer de ces dites places. Et même lorsque nous étions debout il venait nous signaler que nous étions placés une marche trop basse, quel triste homme faisant son métier de manière bête et méchante sans réfléchir. Autre point noir dans la mentalité des japonais est le racisme anti-étranger de certains, en effet plusieurs fois pendant le match des personnes de derrière sont allés signaler au policier que soit nous étions assis ou soit que nous étions debout pas au bon endroit… Et oui cette mentalité de délation fait partie des coutumes locales, chose totalement inimaginable en France où si il y a conflit les personnes règlent cela entre elles au lieu de faire appel à un policier…

Bento

Malgré cela ce fut une très bonne soirée qui s’est terminée… au Macdo à côté de la gare qui était vide et qui nous a permit de remplir nos estomac très très vide. En effet la plupart des japonais mangent des bentos pendant un match de baseball pour tenir sur la longue durée des matchs. Retour ensuite à notre résidence à Nishi Kawaguchi pour un repos bien mérité en attendant la journée de demain à Ikebukuro.

Tags