Blog

Day 25 – Amanohashidate, le lieu où la mer rejoint le ciel

12 octobre 2013 at 23:49 / by

r2j2013_25
Le typhon qui sévissait il y a quelques jours sur Okinawa, puis hier sur Kyushu et Shikoku avait prévu de rendre une petite visite dans le Kansai aujourd’hui… Et effectivement quand nous sommes parti de Osaka les nuages étaient très gris et il pleuvait déjà très fort.

gros nuages

Nous avons donc choisi (même si c’était déjà prévu :p) de fuir vers le nord, sur la côte ouest, là où les touristes ne vont jamais

carte

Pari réussi puisque là-bas le ciel était parfaitement dégagé et bien bleu 🙂

ciel bleu

ce « là-bas » en question c’est Amanohashidate, ce bras de mer/banc de sable coupant la baie de Miyazu en deux dans la mer du Japon. Selon le philosophe confucianiste du XVIIe siècle, Razan Hayashi, Amanohashidate est considéré comme faisant partie des 3 plus beaux paysages du Japon avec le torii de Miyajima et l’archipel de Matsushima (près de Sendai)

Amanohashidate
Amanohashidate
Amanohashidate
Amanohashidate
Amanohashidate
Amanohashidate

Pour admirer cette vue il faut emprunter le monorail (ou télésiège individuel) pour monter au sommet de la montagne sud en sortant de la gare

telesiege

En haut il y a notamment des boutiques, un resto et un mini-parc d’attractions

grande roue

Certes le paysage est beau et cela donne de beaux panoramas

panorama

… mais pour l’observer il faut le faire selon la tradition : avec le Mata-nozoki Style (股のぞき) ce qui signifie « coup d’oeil entre les jambes »

mata-nozoki
mata-nozoki
mata-nozoki

Avec de l’imagination, en observant le bras de mer de cette façon on doit apercevoir un dragon s’envolant dans les cieux, ou un pont flottant dans le ciel

mata-nozoki

Au pied du bras de mer (toujours côté sud) il y a le temple de Chionji, connu pour apporter une grande sagesse

chionji temple
chionji temple
chionji temple
chionji temple
chionji temple
chionji temple

A partir de là les choses sérieuses commencent, et pour la traversée vous avez le choix entre le Ferry (8-12min), le vélo (15-20 min) ou la marche à pieds (45min-1h). Nous avons choisi le vélo, option la plus intéressante je pense, pour bien serpenter entre les 7000 pins du bras de mer mais sans perdre son temps

traversée pins
traversée pins
traversée pins
traversée pins
traversée pins
traversée pins

A gauche la mer est assez agitée (un vent costaud commence à pointer le bout de son nez)

mer agitée
mer agitée

alors qu’à notre droite nous avons le droit à des plages de sable blanc avec une mer paisible et diablement translucide

mer calme sable blanc
mer calme sable blanc
mer calme sable blanc
mer calme sable blanc

De l’autre côté (nord si vous avez bien suivi) nous sommes accueilli par le sanctuaire Motoise-kono

sanctuaire Motoise-kono
sanctuaire Motoise-kono
sanctuaire Motoise-kono
sanctuaire Motoise-kono
sanctuaire Motoise-kono
sanctuaire Motoise-kono

et nous avons de nouveau la possibilité de prendre le monorail/télésiège pour oberserver la vue du bras de mer dans l’autre sens…

spot nord brume

… sauf que cette fois-ci il n’y a plus de ciel bleu, et la vue est loin de ce que l’on peut appeler « dégagée »

spot nord brume
spot nord brume
spot nord brume

non, même en montant sur les rebords dédiés au Mata-nozoki la vue ne s’améliore pas

spot nord brume

La pluie commença en effet à faire son apparition, et le seul point positif fut que l’on a pu croiser un bel arc en ciel lors de la traversée retour

arc en ciel

Au niveau culinaire nous avons continué notre expérience des spécialités locales avec le Kushi-katsu (déjà testé hier)

kushi katsu

mais surtout les célèbres Butaman (豚まん – porc + man(ju)) du 551 Horai de Namba !

551 horai butaman
551 horai butaman
551 horai butaman
551 horai butaman

Avant de rentrer à l’hôtel nous avons testé les fameux « sacs surprises » de chez Tsutaya où pour seulement 2000 yens nous avons eu plus de 8000 yens des produits « surprises »

tsutaya

Nous avons été assez gâté avec de nombreux straps, médaillons, dessous de verre, clear file et même du curry ^^

tsutaya

 
Comment télécharger le podcast ?

Direct Download : http://podcast.road2japan.fr/r2j2013_25.mp3

Tags