Blog

Day 24 – Le Japon, le pays du sumo

18 septembre 2012 at 21:57 / by

Aujourd’hui nous avons pu expérimenter l’ambiance d’une journée d’un tournoi de sumo.

Pour plus de détails sur l’histoire, les règles, généralités et autres particularités du classement de ce sport national je vous encourage à écouter la chronique audio de ce jour (voir en bas de page)

Il y a 6 championnats de 2 semaines par an, dont 3 se déroulent à Tokyo dans la mythique arène du Ryogoku Kokugikan

kokugikan

kokugikan

kokugikan

kokugikan

A l’ouverture de chaque division l’ensemble des rikishi (appellations des lutteurs de sumo) viennent se présenter sur l’arène de combat, le dohyô, face au public, puis face à l’arbitre principal, le gyôji. On appelle ce rituel le dohyô-iri

Dohyo-iri

Dohyo-iri

Dohyo-iri

Dohyo-iri

Une fois tous les rikishi présentés, c’est au tour du grand champion, le Yokuzuna, de faire son Dohyo-iri

Yokozuna

Yokozuna

Yokozuna

Yokozuna

Avant le début de chaque combat plusieurs gestes sacrés sont effectués afin de purifier l’arène du combat :

le shiko : les rikishi chassent les esprits en frappant le sol avec les pieds, après les avoir levés très haut

rituel pied

rituel pied

le kiyome no shio : les rikishi jettent une poignée de sel pour purifier la zone de combat

rituel sel

rituel sel

Il y a également le rituel de « l’eau de force » que le rikishi boit puis recrache

rituel eau

Après divers autres saluts

rituel salut

les rikishi se font face

face a face

et c’est l’assaut

assaut

assaut

les terribles empoignades témoignent de la violence et la puissance de ces duels de géants

duel

Si habituellement cela se termine par un banal ring-out

Ring-out

Ring-out

Ring-out

cela peut être assez spectaculaire lorsque les 2 lutteurs tombent sur la première rangée du public

chute public

chute public

chute public

chute public

Lorsqu’il y a un doute (double chute) le corps arbitral peut se concerter pour déterminer le vainqueur ou bien même de décider de recommencer le match

arbitres

Même pendant un match de sumo il y a des écrans publicités pour remercier les divers sponsors ^^

publicité

publicité

A la fin de la journée la danse de l’arc (yomitori shiki) est effectué par le rikishi  le plus bas-classé pour remercier le public et l’encourager à revenir les soutenir

yomitori shiki

yomitori shiki

yomitori shiki

En un mot : je suis très satisfait de ma première expérience de tournoi de sumo, et je le recommande à tout le monde !

Vous pouvez écouter la chronique audio de ce « Day 24 » sur le blog de Yatta : http://yattacast.fr/2012/09/18/road-2-japan-day-24-le-japon-le-pays-du-sumo

Tags